La Belgique veut accélérer le développement de l'eSports

La Belgique veut acclrer le dveloppement de l'eSports

17 avril 2021

Si la Belgique accuse du retard sur certains pays en matière d’eSports, le pays pourrait rattraper un peu son retard dans les années à venir grâce à plusieurs initiatives qui voient le jour, dont celles de l’association eSports de l’ULB, du Sporting Anderlecht ou encore de l’ASBL ZennIT Gaming.

Confrontée à un exode de ses meilleurs joueurs vers les Pays-Bas ou la France, la Belgique souhaite accélérer le développement de l’eSports dans le pays, à l’image de l’association eSports de l’ULB, qui tente de faire découvrir la discipline, de fédérer autour et de développer le haut niveau belge en permettant notamment à des étudiants d’accéder au statut d’eSportif de haut niveau. Pour Brieuc Adam, président et fondateur de l’ASBL bruxelloise ZennIT Gaming, le pays manque de structures. « Il faut fournir des espaces équipés d’ordinateurs ou de consoles de dernière génération, des coachs, des bénévoles, des managers pour que nos joueurs belges puissent trouver ce qu’il leur faut pour atteindre un niveau professionnel », estime-t-il. Dans ce sens, ZennIT Gaming veut s’ouvrir à tous, devenir un incubateur de jeunes talents et les inciter à rester en Belgique.

Le manque d’investissement dans la discipline explique également le retard de la Belgique. L’intérêt pour la discipline des clubs de football de la Pro League, à l’instar du Sporting Anderlecht et de son joueur pro FIFA, Zakaria Bentato, pourrait attirer davantage de sponsors. Mais pour que l’eSports décolle vraiment, il faudrait selon certains un suivi politique, des investissements conséquents et la création d’un réseau, au-delà des initiatives locales.

Source : RTBF

News