Focus sur le belge Raphaël "Targamas" vainqueur du Championnat de France de LoL

Focus sur le belge Raphal

1 avril 2021

Le support belge Raphaël « Targamas » Crabbé, vainqueur du segment de printemps du Championnat de France de League of Legends confie son parcours. Passionné des jeux vidéos, l’ingénieur en formation s’en est plutôt bien sorti avec un sacre avec la Karmine Corp qui rejoindra également les European Masters prévus du 14 avril au 2 mai 2021. Le support raconte leur exploit, mais aussi les difficultés rencontrées tout au long des compétitions.

League of Legends : Targamas et ses coéquipiers ne visaient que le titre

Le Belge Raphaël « Targamas » Crabbé ayant précédemment évolué chez Misfits Premier, structure avec laquelle il a remporté le Championnat de France de League of Legends a bien entamé l’année 2021 avec un nouveau sacre cette fois-ci avec l’écurie Karmine Corp. Créé par le streamer Kamel « Kameto » Kameto en partenariat avec le youtubeur Amine « Prime » Mekri, le club Karmine a explosé en audience avec les récentes performances de ces gamers.

À l’origine de la constitution de l’équipe, le Belge Targamas avait à cœur de rechercher des talents dont l’ultime objectif serait de décrocher le titre. Ainsi, la jeune équipe naissante a échappé à la vigilance de l’actualité esportive permettant alors l’écurie d’avoir l’avantage sur ses adversaires. Le joueur belge rappelle néanmoins que tous ses coéquipiers furent tous des champions domestiques mis à part Adam « Adam » Maanane.

La formation est restée sérieuse dans le tournoi surtout avec des résultats acceptables au début (deux victoires et une défaite), ce qui leur a redonné confiance. Selon les propos de l’ingénieur en formation, leur arme actuelle est d’ailleurs la confiance, mais aussi en même temps leur ennemi puisqu’il tombe dans l’excès de confiance. Cela leur a d’ailleurs coûté le match contre IZI Dream, un match qu’il avait tactiquement négligé pour se focaliser sur les BDS et GameWard.

Quant à la possibilité à l’équipe de sombrer, surtout vue sa fulgurante prestation, les jeunes s’y préparent à une telle éventualité. Le meneur de l’équipe tient à rappeler qu’ils sont tous expérimentés. C’est la raison pour laquelle il n’hésite pas à rappeler les principes de base comme le fait de prendre les scrim en guise d’entraînement, mais aussi comme un amusement. Du coup, ils ne se prennent pas la tête et ils ne forcent pas. Aussi, ils font des breaks pour profiter et remettre les choses en ordre.

La force de l’équipe réside également dans la connexion entre le staff et les joueurs selon Raphaël. Le soutien est sans égal aussi bien dans les moments de défaites comme de succès rappelle le Belge. Ce témoignage de confiance apporté par Kameto et Kotei donne davantage de stimulation pour gagner sur le champ des batailles. Par ailleurs, une obligation de résultat commence à se faire sentir surtout pour les European Masters auxquels l’équipe participera avec un statut de favori. Cela change la donne puisqu’il y a plus une pression, car tout le monde attend plus de la structure.

Credit photo © Karmine Corp

News